Blog en cours de construction, les articles arrivent petit à petit

Apprendre à Piloter un Drone Fpv Racer

Avatar of Jean-Baptiste Pilotage
apprendre à piloter un drone fpv racer

De nombreuses personnes investissent dans des drones fpv racer à des fins récréatives. Si vous êtes l’un d’entre eux et que vous espérez vous lancer dans ce nouveau hobby, cet article est fait pour vous. Dans cet article, vous allez voir comment piloter un drone fpv en tant que débutant. Vous pourrez comprendre le fonctionnement d’une radiocommande, suivre quelques techniques à suivre pour apprendre à piloter un drone racer et même connaître la réglementation en vigueur pour pouvoir voler tranquillement.

Cet article est un condensé de ce que j’aurais voulu savoir à mes débuts…

Remarque : pour des raisons de simplicité, cet article part du principe que la radiocommande est en Mode 2 (le stick gauche contrôle le lacet et l’accélérateur, et le manche droit contrôle le roulis et le tangage). 

Apprendre à Piloter un Drone Fpv Racer

Comment faire voler un drone fpv ?

Une fois que vous savez comment fonctionnent les commandes d’un drone fpv, piloter le drone fpv deviendra un automatisme…

Au début, maniez très doucement les manches de la radiocommande pour que le drone effectue de légers mouvements. Lorsque vous serez plus à l’aise, vous pourrez effectuer des mouvements plus nets.

Il existe quatre grandes commandes pour piloter le drone fpv:

  • Le Roll (roulis) : en poussant le manche droit vers la gauche ou la droite. Cela fait littéralement rouler le drone fpv, ce qui permet de le pivoter à gauche ou à droite.
  • Le Pitch (tangage) : en poussant le manche droit vers l’avant ou l’arrière. le drone fpv s’incline en avant ou en arrière, ce qui lui permet de se déplacer vers l’avant ou l’arrière.
  • Le Yaw (lacet) : en poussant le manche gauche vers la gauche ou la droite. Le multirotor va tourner sur lui-même (vers la gauche ou la droite) comme une toupis. Ce stick permet de diriger l’avant du drone dans différentes directions et aide à changer la direction en vol.
  • Le Throttle (l’accélérateur) : Pour faire monter le drone en l’air, poussez le manche gauche vers l’avant. Pour le faire descendre, tirez le manche gauche vers l’arrière. Cela permet de régler l’altitude (la hauteur) du drone fpv racer.
comment piloter un drone fpv throttle yaw pitch roll lacet tangage roulis accélérateur mode 2
Roll - Pitch - Yaw - Throttle (roulis - tangage - lacet - accélérateur) - mode 2

Le Roll (le stick droit)

Le stick Roll fait rouler votre drone vers la gauche ou la droite. Il suffit de pousser le manche droit de votre radiocommande vers la gauche ou la droite.

Par exemple, lorsque vous poussez le stick droit vers la droite, le drone s’incline en diagonale vers la droite.

apprendre à piloter un drone roll roulis vers la droite
Apprendre à piloter un drone - roulis vers la droite (roll)

Si vous poussez le stick droit vers la gauche, les hélices poussent l’air vers la gauche, forçant le drone à faire un roulis vers la gauche.

comment faire voler un drone roll roulis vers la gauche
Roulis vers la gauche

Le pitch (stick droit)

Le pitch (tangage) s’effectue en poussant le manche droit de votre radiocommande vers l’avant ou l’arrière. Le drone fpv s’incline, ce qui entraîne un mouvement vers l’avant ou vers l’arrière.

Par exemple, lorsque le manche droit est poussé vers l’avant, le drone fpv s’incline vers l’avant.

comment piloter un drone fpv pitch tangage vers l'avant
Tangage vers l'avant (Pitch)

Si vous tirez le manche droit vers l’arrière, le drone fpv s’inclinera vers l’arrière.

comment piloter un drone fpv pitch tangage vers l'arrière
Tangage vers l'arrière (Pitch)

Le lacet (manche gauche)

Le Yaw (lacet) a pour but de faire tourner le drone dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse.

Pour ce faire, il suffit de pousser le manche gauche vers la gauche ou vers la droite.

comment piloter un drone fpv yaw lacet vers la droite ou la gauche
Lacet vers la droite ou la gauche (Yaw)

Le throttle (stick gauche)

La manette des gaz donne à votre drone fpv la puissance nécessaire pour décoller. En vol, la manette des gaz est constamment engagée.

Pour engager la manette des gaz, poussez le manche gauche vers l’avant.

comment piloter un drone fpv throttle accélération vers le haut
Accélération avec throttle vers le haut (monter)

Pour réduire la poussée des moteurs, tirez le stick vers l’arrière. Cela va uniquement ralentir la vitesse des moteurs et ne fait pas office de frein.

comment piloter un drone fpv throttle vers le bas ralentir
Ralentir avec le throttle vers le bas (descendre)

Veillez à ne PAS mettre le stick des gaz à 0 avant d’être à quelques centimètres du sol. Sinon, vous risquez d’endommager votre drone fpv (un drone DIY n’a pas de mode “atterrissage automatique”).

FrSky Taranis Q X7 - ACCESS - 2,4 GHz - Mode 2 - module longue portée R9M 2019 - version lbt
FrSky Taranis X-Lite S - 2.4GHz - ACCST - ACCESS - Mode 2 - fonction PARA - version lbt
FrSky Taranis X9D Plus SE 2019 - ACCESS - ACCST - Mode 2 - gimbal M9 - version lbt

Comment piloter un drone fpv racer ?

Le simulateur drone racer

La formation sur simulateur de drone racer est fortement recommandée (quasi obligatoire) pour tout pilote novice qui souhaite apprendre à piloter un drone fpv racer. L’entraînement sur simulateur est conseillé avant même l’achat d’un drone racer. Les pilotes professionnelles eux-mêmes utilisent des simulateurs pour s’entraîner, c’est dire à quel point les simulateurs de vol vous permettent de faire progresser votre niveau !  

Si vous êtes dans une région où la météo est un peu capricieuse (comme chez moi, en Alsace…), vous pourrez voler grâce au simulateur de drone racer.

comment piloter un drone avec pc simulateur fpv
Comment piloter un drone avec pc (simulateur fpv)

Les avantages du simulateur drone racer

Depuis que j’ai commencé le drone fpv racing, j’ai trouvé plusieurs avantages au simulateur de drone racer :

  • Améliorer ses compétences de pilote de drone sur le décollage, l’atterrissage, le vol continu, etc… 
  • Voler en mode accro (aucune stabilisation du drone, ce qui permet de faire des rotations à 360°) 
  • Apprendre comment bien piloter un drone racer en limitant les crashs 
  • Maîtriser plus facilement votre radiocommande 
  • Apprendre les différentes figures freestyle (dive, looping, etc…)
  • Le temps de vol est limité
  • La météo n’est plus un souci

Quel simulateur pour piloter un drone avec un pc

Différents simulateurs de drone racer sont déjà disponibles sur le marché français. Que vous soyez sur PC ou smartphone (iOS et Android), vous trouverez votre bonheur. Pour de meilleurs résultats, nous vous conseillons d’utiliser un ordinateur (PC).

Les meilleurs simulateurs drone racer (payant)

Parmi les grands noms pour apprendre à piloter un drone avec un pc, on peut ressortir les simulateurs de drone racer suivant : 

  • Liftoff : connu par tous les pilotes de drone fpv, Liftoff est la référence pour apprendre à piloter un drone fpv.
  • DCL The game : il s’agit du simulateur officiel de la Drone Champions League, le grand championnat des pilotes de drone pros.

Le meilleur simulateur drone racer (gratuit)

Pour goûter à la joie que procure le drone fpv racing, il est possible de télécharger un simulateur de drone racer gratuit : 

  • Real Drone simulator : considéré comme le meilleur simulateur gratuit

Apprendre à piloter un drone racer sur PC

Régler le Tilt du drone fpv

Le tilt est tout simplement l’angle d’orientation de la caméra fpv. Pour débuter le pilotage d’un drone racer, il est conseillé d’avoir un tilt faible (10 à 20° d’angle de caméra). Plus la caméra fpv aura de tilt, et plus votre drone racer aura du pitch avant (inclinaison vers l’avant), la vitesse du drone est donc plus élevée.

S'entraîner à faire décoller / atterrir le drone fpv sur simulateur

Rappel : même s’il s’agit d’un exercice sur simulateur, ne JAMAIS mettre les gaz au maximum lors du décollage (pour les premiers vols, il faut y aller tout doucement) et désarmer en cas de perte de contrôle.

Le but de cet exercice est de prendre les automatismes pour faire décoller ton drone fpv racer. La seule commande à utiliser est la manette des gaz : 

  • Pousser la manette des gaz (manche gauche) très lentement, assez pour faire décoller le drone,
  • Trouver l’hover point, moment où le drone ne prend et ne perd pas d’altitude
  • Essayer de maintenir quelques secondes l’hover point
  • Redescendre la manette du throttle doucement
  • Répéter cette opération plusieurs fois, jusqu’à être à l’aise avec la sensibilité du throttle (si tout s’est bien passé, vous êtes prêt à faire les quelques petits exercices suivants)

Apprendre à faire un vol stationnaire

Pour apprendre à faire du vol stationnaire en mode accro (vol libre et non stabilisé), vous utiliserez les deux manches (gauche et droite). Pour ce faire : 

  • Utiliser la manette des gaz pour faire décoller le drone du sol 
  • Atteindre l’hover point (moment où le drone ne monte et ne descend pas en altitude) 
  • Faire des ajustements avec le stick droit ou gauche pour maintenir le drone en vol stationnaire
    • exemple : le drone racer fait un léger pitch arrière, il faut faire un léger pitch en avant pour maintenir le vol stationnaire
  • Atterrir comme vous l’avez appris précédemment
  • Répéter cette opération jusqu’à ce que vous soyez à l’aise pour faire du vol stationnaire et atterrir en douceur

Apprendre à faire avancer le drone fpv

Pour bien apprendre à piloter un drone racer, vous devez savoir comment faire avancer un drone fpv. Vous verrez, n’est pas très compliqué :

  • Faire un vol stationnaire 
  • Utiliser le joystick du pitch avant pour incliner le drone vers l’avant 
  • Poussez le manche du throttle pour compenser la perte d’altitude et prendre de la vitesse 
  • Entraînez-vous à faire du vol en raz motte
comment piloter un drone fpv faire avancer le drone
Faire avancer le drone fpv

Apprendre à freiner avec un drone racer

Le freinage du drone avec le pitch arrière

Le freinage avec le pitch en arrière est souvent utilisé pour ralentir voire stopper le drone fpv avant de passer à travers un gap (petit passage étroit). Pour réaliser un freinage avec le pitch arrière, vous devez : 

  • Prendre légèrement de la vitesse avec le pitch avant
  • Mettre légèrement du pitch arrière pour freiner le drone (Attention à ne PAS mettre trop de pitch arrière au risque de reculer sans voir ce qui est derrière le drone) 
  • Reproduire le freinage pour bien assimiler la technique
Freiner un drone fpv avec le pitch arrière
Freiner un drone fpv avec le pitch arrière

Le freinage du drone fpv en U

Le  freinage en U (demi-tour) est plus efficace lorsque le drone fpv est à haute vitesse. Pour maîtriser cet technique de freinage, il faut : 

  • Débuter par faire une petite ligne droite 
  • Se mettre rapidement à l’inverse avec le Yaw et le roll (demi-tour) et mettre un coup de gaz pour freiner le drone d’un coup sec 
  • S’entraîner à faire des freinages en U à gauche et à droite
  • Répéter le freinage demi-tour jusqu’à le maîtriser parfaitement
comment freiner un drone fpv en U
Freiner un drone fpv avec le pitch arrière

Les virages avec un drone fpv

Faire ses premiers virages avec un drone fpv

Pour bien comprendre comment fonctionne un virage avec un drone fpv, réalisez ce petit exercice : 

  • monter en altitude jusqu’à voir l’horizon (votre point de repère)
  • mettre un peu de Roll 
  • puis mettre un peu de Yaw pour garder la ligne d’horizon bien horizontal (lorsque vous avez compris ce principe du virage, vous pouvez passer à l’exercice suivant) 

Réaliser un virage coordonné avec un drone fpv

L’exercice précédent vous a montré le principe d’un virage avec le Roll et le Yaw. Ce second exercice reprend le principe cité plus haut, mais l’objectif est de réaliser un virage coordonné afin qu’il paraisse naturel. Sur le simulateur : 

  • Prendre deux poteaux (ou deux arbres) comme référence 
  • Faire des 8 autour de ces deux points de référence (cela fera travailler les virages coordonnés à droite et à gauche
  • Mixer le stick du Roll et le stick du Yaw (quasiment simultanément) pour tourner autour des deux poteaux
  • Répéter l’exercice jusqu’ à faire des virages coordonnés serrés autour des poteaux

Suivre des objets en mouvement avec un drone racer

Le yaw (lacet), le pitch (tangage), le roll (roulis) sont généralement utilisés en même temps que le throttle (l’accélérateur) pendant un vol. En effet, cela permet au pilote de drone fpv de réaliser des mouvements plus précis et plus libres. En combinant les mouvements de ces sticks, vous pourrez suivre des objets en mouvement etc…

Sur certains simulateurs, vous trouverez des voitures, trains en mouvements. C’est un excellent exercice pour s’entraîner. L’exercice consiste donc à suivre ces objets en mouvement avec votre racer.

Essayez de passer de droite à gauche du véhicule (train…) tout en gardant l’objet dans l’objectif de votre caméra.
Note importante : faites toujours attention à ce qui entoure votre drone racer. Même s’il s’agit d’un exercice sur simulateur, rappelez-vous que vous vous entraînez pour la réalité. 

Faire du vol en continu avec un drone fpv racer

Avec tous les exercices appris jusqu’à maintenant, vous pouvez vous lancer sur les vols en continu. 

Il est donc temps de tester les différents modes que vous propose votre simulateur (Liftoff, DCL, etc…). À titre d’exemple, les courses et les “contre-la-montre” vous poussent à perfectionner votre vol pour atteindre plus rapidement l’arrivée (ou améliorer votre chrono).

La réglementation pour piloter un drone fpv racer (loisir)

La réglementation pour piloter un drone racer pour le loisir impose deux catégories :

  • Le drone avec une masse (au décollage) inférieure à 800 g
  • Le drone avec une masse au décollage qui est égale ou supérieure à 800 g

En fonction de votre catégorie, vous devrez :

La DGAC a mis en place un PDF qui donne 10 conseils à suivre pour piloter un drone racer en toute sécurité :

PDF réglementation comment piloter un drone fpv racer en France
PDF DGAC - réglementation comment piloter un drone fpv racer en France

Piloter un drone racer inférieur à 800 g

Si vous possédez un drone racer de moins de 800 g  :

  • Pas nécessaire de suivre la formation de la DGAC
  • Votre drone racer doit être ENREGISTRÉ sur Fox Alpha Tango 

Malgré le fait qu’il n’est pas obligatoire de suivre la formation de la DGAC, je vous recommande tout de même de la faire. En cas de contrôle, vous pourrez prouver votre bonne foi. De plus, la formation ne dure qu’environ 30 minutes.  

Piloter un drone racer égal ou supérieur à 800 g

Pour piloter un drone fpv avec un poids égal ou supérieur à 800 g, vous devez : 

  • Avoir plus de 14 ans
  • SUIVRE la formation pour obtenir votre attestation réussite de suivi de formation
  • ENREGISTRER votre drone fpv sur le portail de Fox Alpha Tango 

Pour rappel, la formation de la DGAC est totalement GRATUITE et est rapide à suivre. Cette formation aborde les sujets suivants : 

  • Les règles de l’air
  • Les règles de survol : la protection des personnes et des sites sensibles
  • Les règlements et démarches préalables d’un aéronef télépiloté
  • Les règles et bonnes pratiques avant le vol et en sol.
  • Les sanctions pour les mauvaises utilisations de l’aéronef.

La réglementation pour piloter un drone à usage professionnel

Pour piloter un drone racer à usage professionnelle (catégorie ouverte), vous pouvez vous référencer à l’image ci-dessous :

réglementation piloter un drone racer à usage professionnelle
Réglementation pour piloter un drone racer à usage professionnelle (catégorie ouverte)

Ces informations sont purement à titre d’information. Veuillez toujours vous référer à un organisme agréé.

La checklist d’avant vol pour piloter son drone racer

Une fois que vous maîtrisez tous ces petits exercices, vous êtes prêts à faire votre premier vol avec un drone racer

Avant chaque vol, n’hésitez pas à suivre la check-list suivante afin de préserver votre sécurité, la sécurité des passants et celle de votre drone. Avec l’expérience, cette checklist deviendra un automatisme.

Rappel de sécurité pour voler avec un drone racer

  • Si vous êtes sur le point de vous écraser, il faut immédiatement désarmer (mettre hors tension le drone racer avec le switch dédié), mettre les gaz à zéro, afin de ne pas (davantage) abîmer votre drone, blesser quelqu’un ou de vous blesser vous-même
  • Retirer la batterie du drone avant d’effectuer de prendre le drone en main. Une hélice est très tranchante et peut sectionner un doigt !
  • Garder vos doigts loin des hélices en mouvement
  • Choisir un lieu de vol sûr et légal (pour le 1er vol, commencez dans un grand espace ouvert, comme un parc, un champ ou sur un terrain avec de l’herbe pour faire office de coussin en cas d’atterrissage en catastrophe).
  • Être à l’écart des personnes et des animaux
  • Éviter le vol lorsqu’il y a beaucoup de vent 
  • Ne faites JAMAIS baisser la tension de votre Lipo en dessous de 3,7 Volt par cellule. 
  • Roder sa batterie LiPo

Vérifier le lieu de vol

  • Observer la présence de tours, de câbles, de bâtiments, d’arbres, etc…
  • Vérifier la présence de piétons, d’animaux. Il ne faut pas hésiter à établir un périmètre de sécurité
  • Discuter du vol avec les observateurs (amis, passants…) et discuter des indications à suivre en cas d’anomalie du drone

Contrôler le drone fpv racer

  • Vérifier la présence du numéro d’immatriculation (acquis lors de l’enregistrement sur Alpha Tango) 
  • Nettoyer l’objectif de la caméra fpv et de la caméra embarquée (Gopro etc…) avec un chiffon en microfibres
  • Vérifier la fixation des hélices, l’antenne fpv, la batterie, les câbles (aucun câble ne risque de bloquer les hélices), insérez la carte SD (si caméra embarquée : GoPro …), les filtres ND.
  • S’assurer que les hélices tournent correctement 

Mettre sous tension son drone fpv

  • Allumer la radiocommande 
  • Allumer votre masque FPV (ou lunette fpv)
  • Vérifier que la manette des gaz est à zéro et que le switch pour armer est désactivé (=sécurité qui vise à mettre sous tension le drone avec un stick de la radiocommande) 
  • Brancher la batterie lipo du drone racer
  • Armer (activer) le drone racer
  • Vérifiez la connexion établie entre l’émetteur (radio) et le drone racer
  • Positionner les antennes de la radiocommande vers le ciel
  • Vérifier le niveau de batterie 
  • Vérifier que le drone a acquis le signal GPS (si le drone est équipé d’un GPS)

Conclusion, apprendre à piloter un drone fpv racer

Pour apprendre à piloter un drone fpv racer, il est important de bien comprendre le fonctionnement d’une radiocommande (Yaw, throttle, Roll, Pitch). Une fois que vous avez bien assimilé son fonctionnement, vous pouvez choisir un simulateur comme Liftoff ou DCL the game… Rappelons que ces simulateurs vous permettront de vous entraîner sur le pilotage d’un drone racer (décollage, atterrissage, virages coordonnés, vol continu, freinages etc…). De plus, vous pouvez crasher votre drone autant de fois que vous le voulez…

Enfin, il est important de respecter la réglementation française du vol en drone racer (vol loisir ou professionnel) .

Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Pilote amateur en fpv cinématique et freestyle, Jean-Baptiste a créé mondronefpv.fr afin d'aider les pilotes FPV à approfondir leurs connaissances. Débutant ou expert, l'essentiel est de se détendre avec une bonne session de vol.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Drone FPV

Le blog MDF ® est destiné à apporter de l’aide, des solutions et des conseils aux pilotes qui débutent dans le monde du drone FPV. Cinématique, freestyle ou encore race, vous avez le choix. Avec nos articles, trouvez tout ce qu’il vous faut pour débuter facilement ou monter son drone de A à Z.

Restez à jour

Soyez notifié lorsque du nouveau contenu sera mis en ligne

En cliquant sur "Je m'inscris", vous acceptez notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

© Mon Drone FPV Blog 2021 — Dévellopé par Mon Drone FPV Blog